Vous êtes ici : Accueil > LA VIE DE L’ETABLISSEMENT > ECHEC > Avoine 2018 Finale du championnat de France UNSS des échecs Catégorie (...)
Publié : 5 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

Avoine 2018 Finale du championnat de France UNSS des échecs Catégorie lycées

Du 30 Mai au 01 Juin 2018, s’est déroulée la finale du championnat de France UNSS échecs des collèges et lycées.
La finale a regroupé 16 équipes de Lycées venant de toute la France métropolitaine et d’outre-mer avec la participation d’une équipe martiniquaise.
Les joueurs se sont affrontés en toutes rondes. Cela signifie qu’ils se sont tous rencontrés, soit 15 matchs dont 11 le jeudi.
Chaque équipe comprend 4 joueurs et un arbitre. Pour gagner un match l’équipe doit marquer le plus de points. Un gain sur un échiquier apporte 1 point, un nul ou une perte 0 point.
Une partie peut durer 30 minutes, les compétiteurs ont donc pour certains, joués plus de 5h00 le Jeudi. Et tout cela dans une salle silencieuse.

Le lycée général Jehan Ango et le lycée professionnel Emulation Dieppoise ont réussi à passer les phases qualificatives.
Ainsi :
Entraîneur/accompagnateur : M. Rigaud
Rigaud Titouan, Tétillon Florence, Annaëlle Andrault, Nicolas Thuillier et pour arbitre Sophia Deregnaucourt, ont défendu les couleurs du lycée Jehan Ango.

Entraîneur/accompagnateur : M Deregnaucourt
Jules Elie, Thomas Hanon, Antoine Maheut, Vladimir Blanchard et pour arbitre Benjamin Boutrot, ont défendu les couleurs du lycée Emulation Dieppoise.
A peine arrivés, les arbitres se sont regroupés pour passer la première partie de leur examen et ont reçu les consignes.
Le lendemain, dès 9h30 la compétition commence…

Concernant l’Emulation Dieppoise, un début très difficile, l’équipe n’arrive pas à conclure correctement les parties. Moment compliqué pour les joueurs, le moral n’y est pas. « Monsieur, je n’y arrive pas, je vois rien, je ne pensais pas que c’était si dur … » La gestion émotionnelle bloque les capacités des joueurs. A la fin de la première journée, le lycée est virtuellement à l’avant dernière place.
Le soir, avec les joueurs, nous avons discuté et nous nous sommes remis en cause. Objectif, on n’a plus rien à perdre, il faut se lâcher. Nous avons alors fait quelques parties blitz « 5 minutes pour chaque joueur » histoire d’oublier la compétition et jouer comme au lycée.
Les joueurs ont ensuite passé une bonne nuit de sommeil, avec pour certains un échiquier dans la tête « Trop bizarre, j’ai vu un échiquier toute la nuit : Jules ».
Vendredi 9h30, 12ème match, l’équipe est métamorphosée, un très joli gain contre une équipe beaucoup plus forte sur le papier. Les joueurs sont galvanisés, le moral est au beau fixe. Ils se motivent pour affronter une autre équipe aussi beaucoup mieux classée et décroche la nulle.

Portfolio automatique :